D'abord rêvé puis envisagé, c'est grâce à l'appui de Marie que cette balade en catamaran a pu commencer.

Espagne, Portugal, Baléares, Corse, Sardaigne, Sicile, Italie , Grèce, ... Caraïbes pour l'instant, nos mouillages et rencontres à bord de Mr Happy (un Outremer 50 light) sont un vrai plaisir, Bien sur, quelques coups durs parfois, mais vraiment en minorité, je conseille à chacun de tenter l'aventure...

"Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, je vous propose d’essayer la routine… elle est mortelle. »

Paolo Coelho

dimanche 17 juin 2018

Caribou - Tyrell bay

A 8nm de Fregate Bay (Union), nous voilà sur Cariacou Island, au mouillage de Tyrell Bay, jolie baie au mouillage tranquille sur fond de sable et d’herbe à tortues, c’est d’ailleurs La baie de Cariacou.

Un petit chantier au sud, un nouveau plus gros au nord, entre les 2 une route avec une succession de maison et rares petits commerces et guinguettes. Encore pas mal de bateaux, toujours beaucoup d’américains qui j’espère, repartiront dans leur îles la saison prochaine, nous mouillons en plein centre de la baie, juste à côté d’une épave.
Notre ami Rémi (excellent Kiter) sur Duclan, qui connait parfaitement le coin, nous donne les bonnes infos, dont un petit restau juste à côté du petit chantier côté sud très bon (à bon entendeur !). Un semblant de wifi ouvert à tous dans la baie nous donne quelques nouvelles quand ça veut rire (mais les mails ne passent pas), et j’en profite pour bricoler le dessalinisateur qui a refusé de bosser…. encore une matinée à se contorsionner dans la cale moteur et à se martyriser les mains sous 34° à l’ombre… Pour ceux qui préparent leur bateau de voyage, faites simple et accessible, la technologie c’est bien, mais inutile (voir dangereuse) quand elle tombe en panne et qu’on ne peut réparer, parole de stef !

Un petite plongée sur l’épave  qui gît à 6-7m de fond, pour voir qu’une vie s’est bien installée autour et dessous, poissons multicolores, poissons lions, petites sèches, une jolie raie mouchetée qui se promène entre le cata et les épaves…. et tout un nid de langoustes, mais don’t touch lobsters, ce n’est pas la saison de la chasse ! Je ronge mon frein donc…. mais le plus drôle est ma découverte cachée dans un vieux pneu au fond sur le sable ; 3 langoustes y avaient établi leur domicile.

Pour info, un supermarché tout neuf s’est installé le long de la baie, et le parking à annexes est …..la plage. Pas belle la vie ? 
les restes d'une époques avec les poulies en bois

la surpise dans ce pneu...

des langoustes!

visite de l'épave







pourrait encore servir, mais y plus de papier !

le nid !




jeudi 14 juin 2018

Union



Une journée à Clifton pour le ravitaillement puis nous filons vers notre 1er mouillage à Frégate Island à moins de 3nm. Clifton est un petit village sympa où on trouve quelques légumes et fruits à des prix « Oups » ; par exemples, 4 tomates + un ananas 38$ECE (13€ !) .
Le problème est la baie de Clifton elle-même, trouble et odorante, et la vue pas très sympa si vous êtes vers le village…

Donc mouillage à frégate Island, spot des kite-surfers voyageurs; eau plate balayée par un alizé régulier, toujours des tortues et raies manta, fonds de sable pour une bonne accroche, et aucun boat boys qui vient tenter de vous vendre quelque chose : la tranquillité !
nous y sommes restés + de 4 jours, à regarder les Kiters s'envoler dans les airs, et j'ai pu même plancher, chose que je n'avais pas pratiquée depuis près de 20 ans... et bien c'est comme le vélo, rien ne se perd ! Prochaine étape, le Kite ! 
4 jours avec apéros et petites bouffes entre Outremer owners, 4 "jeunes" et notre vieil Mr Happy...
un très bon séjour !


Coastgards couleurs locales

une grande piscine



une des petites îles des Cays

bar sur le reef

la piste de l'aérodrome fait partie du village

Super Didier en action


quel pied !



vendredi 8 juin 2018

Mayreau et les Tobago Cays

5 milles nautiques au sud de Canouan, Mayreau et les Tobago Cays; nous mouillons tout d’abord au sud de Mayreau, moins joli mouillage que celui du nord mais ce dernier est truffé de bouées prises d’assaut par les flottes de loc… Le mouillage du sud est proche du village; il faut monter une route digne d’un virage de l’Alpe d’Huez sous la chaleur, et tout en haut une église catholique, ce qui est rare dans ces anciennes îles de la Royauté Britannique, et une très belle vue sur les Cays.
Nous faisons la connaissance d’un cata français « Taoumé » super sympa; apéros, repas, barbecue où on s’est bien fait avoir par des locaux (je n’en dirais pas plus!)… scènes de pêche locale. Un moment de la vie sur une île minuscule où tentent de vivre une centaine de familles.

Ensuite, direction les portes du paradis avec les Tobago Cays, avec au choix mouillages à l’ancre s’il reste de la place dans le sable ou bouées (40€ECE, 15€) + 10€ECE/pers/jour pour le parc. Côté nuances de bleus, on ne peut pas faire mieux ! Côté poissons, vers les rochers de barrière c'est top ! ! il y a même de jolies raies léopards et côté tortues, là c’est Byzance ! Certaines ne sont pas du tout craintive et se laisse même prendre en Selfie !
Nous sommes dans un parc, et les Rangers ont l'oeil; un cata de loc a voulu pêcher en annexe, les Rangers l'ont voulu, le fautif a voulu s'enfuir en contournant une petite île, résultat = amende à payer sur place avec une jolie liasse de dollars...
En voyant cela, je me suis abstenu de pêcher les langoustes apperçues !!

Nous sommes restés 4 jours, tellement que c'était bien.... mais le frigo se vide, et va falloir se ravitailler.

une Star est née !

toujours curieuse...



(presque) seuls au monde

Même Marie vient voir les petits poissons




quelques photos de Mustique




l'arbre "Touristes"

nouvelle déco du Basil Bar







un visiteur...

épave

les maisons de luxe...


une très curieuse


toits de luxe

ma cabane




lundi 4 juin 2018

Mustique Island


Je vous entend déjà : « bzzzzzzzzzz » ! et bien non, aucun moustique sur cette île, à moins que cela soit nos frêles barcasses qui jouent le rôle d’insectes face aux palaces XXL des Milliardaires construits aux sommets des monticules boisés. 
A cette saison, l’île se mérite par une petite navigation au près en venant du nord, et aussi par le cout de la bouée (obligatoire) à 220 ECE (75€) pour une ou 3 nuits, donc quitte à payer autant profiter !
Profiter de l’île, pas si simple : car la 1ère classe se réserve 99% de l’île, et il ne reste qu’un bord de mer de 2kms autorisé au plaisancier moyen, devant le mouillage. Dans ce qui est autorisé, quelques commerces, et surtout le Basil bar, qui est en train de se faire relifter, là où vient quelques fois chanter Mike Jagger pour un mini concert le réveillon du 31 décembre…. 
Autres commerces, une boulangerie-pâtisserie (la boule de pain est à 6€ !), 1 boutique de vins et cigares (je ne dirais rien sur les tarifs…) 2 boutiques de robes « Fashion à la mode british » pour les Pin-up et les moins-Up, et une supérette sans trop de produits frais. Ajouter à cela un restau, un petit aérodrome et vous avez fait le tour.
Ailleurs, c’est « Private Property »  ! 
Le mouillage par contre vaut le coup; pour sa belle plage de sable clair, plein de beaux palmiers, des forêts bien vertes, autant de tortues que de bouées, des raies, des fonds coralliens quasi morts mais encore un peu de poissons multicolores, de belles vagues qui déferlent sur des hauts-fonds et aussi son calme. 
Au bout de 3 jours, nous reprenons le cap vers le sud : Canouan
Nous profitons d’un bon alizé au portant, et jolies pointes à + de 13nds.
Autant vous dire que ça change de Mustique; quelques hôtels de luxe côtoient bien les habitations locales construites sans trop de réflexion, beaucoup non terminées mais surtout une impression d’île sèche de par ses arbres secs ou malades. En tout cas, moins « Glamour » que Mustique.
pas d'autres photos aujourd’hui à cause d’un débit internet « à la ramasse »...
See you !


mardi 29 mai 2018

Cap au Sud Grenadines !


Départ à 10h, traversée du canal entre la Martinique et Ste Lucie à bonne vitesse, joli mouillage au 2 pitons 5h plus tard…. Impressionnants ces Pitons, un avant gout de la Polynésie, les fonds descendent à pic, obligés de prendre une bouée et payer le jeune qui t’attache à la bouée, le vendeur de collier-bracelet (histoire de participer à la subsistance de l’île qui n’a que le tourisme en actif…),puis les régisseurs de bouées « officiels » avec reçu. Et l’ambiance est de suite différente : « cool man! » mais faut tout de même faire fonctionner le commerce local avec les $.

Bref, le lendemain on repart pour une 50taine de nm plus au sud pour viser Béquia, avec de bons alizés puis de vent sous l’île de St Vincent sporadiques, mais après 8h de nav, mouillage le long d’une plage de sable blanc. Encore une ambiance toujours Rasta mais policée, avec beaucoup de bateaux US aux mouillage, et toujours cette douceur de vivre; dans la baie, les annexes ne doivent pas dépasser 5nds de vitesse, et ici tout le monde respecte, pourtant aucun radar sur l’eau. A terre ou à flot que certains vous propose du gasoil, de l’eau, pressing, ou encore plus discrètement « l’herbe qui fait rire »… 

Bref (2ème) ! au mouillage, une jeune tortue nous salue au cours d’une séance de padle avec Marie SUR le Padle (oui oui !), nous la reverrons tous les jours autour du cata, puis sous l’eau raies, poulpe, un couple de Thazars (énormes !) et plein d’autres poissons que je n’avais jamais vu.
Nous en profitons pour faire notre entrée «officielle » (70$ Est caribbean  soit 25€) et admirer ce petit village où on trouve même du gaz ! 65$ECE (20€) la recharge de 3kg Camping Gaz et 80 pour faire remplir une grosse bouteille 12kg en propane. Pas donné mais ça dépanne bien ! A terre, un petit supermarché, une banque, un tout petit hôpital , et dans la rue quelques vendeurs de légumes et fruit frais … le minimum vital.

Le matin, le « boulanger » passe à la rame vendre son pain blanc industriel tout mou, ensuite les blanchisseurs-pompistes et livreurs d’eau… puis le mouillage se réveil doucement avec le bruit des annexes. Pas de Boum-boum tonitruants, sauf le dimanche où quelques sonos bercent la baie gentiment avec du reggae .

à l'horizon, les 2 Pitons




un poil orageux !

raie mouchetée...

et poisson coffre moucheté lui aussi

le 2ème Outremer 64' Nirvana 
(l'autre étant éternellement au ponton à Lorient)

Béquia, ancienne île British

les petits sacs en plastique rempli de chépakoi éloigne les mouches...




cache-oreilles, l'hiver arrive ....



livreur de bière




livraison d'eau gasoil et blanchisserie à domicile

pour moi la bière, le p'tit verre de blanc pour marie