D'abord rêvé puis envisagé, c'est grâce à l'appui de Marie que cette balade en catamaran a pu commencer.

Espagne, Portugal, Baléares, Corse, Sardaigne, Sicile, Italie , Grèce, ... Caraïbes pour l'instant, nos mouillages et rencontres à bord de Mr Happy (un Outremer 50 light) sont un vrai plaisir, Bien sur, quelques coups durs parfois, mais vraiment en minorité, je conseille à chacun de tenter l'aventure...

"Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, je vous propose d’essayer la routine… elle est mortelle. »

Paolo Coelho

jeudi 13 décembre 2018

Nous décomptons les jours !

Bientôt un mois et demi que nous sommes là, à bord mais à terre, avec la vie de chantier qui a ses bons côtés, mais aussi le bruit, la poussière et la promiscuité avec les ouvriers, surtout que tous nos copains passent devant nous en faisant un «au revoir» tout en sourires, nos copains qui d’ici 12h de navigation pourront se baigner dans une belle eau aux teintes d’émeraudes… Bref pour nous, faudra attendre encore un peu !

En ce moment, c’est la longue phase finition des peintures, des changements de bagues de safrans, du réarmement du cata, et des 1000 et une choses à faire ou finir … Faut dire aussi que nous ne sommes pas aider; dimanche après-midi, un transformateur électrique alimentant le chantier a explosé; du coup, plus de courant, plus de wifi, plus de travaux avec les outils branchés ! Heureusement, un générateur a été mis en route pour permettre de terminer les travaux de nuit. Mais ensuite, les horaires du générateur vous dictent l’avancée de vos travaux… c’est à dire que vous pouvez attaquer une soudure ou un ponçage mais vous ne savez pas si le générateur vous permettra de terminer vos travaux, surtout si personne remplit le réservoir gasoil du générateur ! Mais bon, on fait ce qu’il faut pour que tout le monde s’agite un peu et que le boulot avance !
Equipe de nuit

un copain à Mr Happy 

ce n'est pas un "homme papillon" mais juste un "protège coupe herbe" pour que l'herbe, graviers et poussières  ne soit pas projetés vers nos bateaux

nouvelle discothèque.....

presque finit !

bricolage pour avoir des infos anémo et angle du vent

notre équipe toujours là après 3 semaines de boulot  7jours /7

bâches enlevées ! et bandes de gris refaites !! et l'antifouling posé !!!
nous commençons à caresser l'espoir d'une mise à l'eau........

jeudi 6 décembre 2018

Dernières news...

La réunion d'hier a porté ses fruits, car 4 couches de Barrier Coat ont été passées (Barrier Coat = sauce epoxy translucide afin de rendre imperméable les "déjà" Tissus de verre et enduits d'epoxy ! Avec ça, si Miss Osmose revient, là je ne comprend plus rien...). Bien sûr, quelques averses se sont mêlées à la fête, avec la complicité des bâches qui se faisaient la malle, mais rien de grave, le problème étant pris à temps...
La suite ? en principe Primer d'accrochage avant antifouling...
ça brille, c'est tout frais et ça poisse !


mes nouvelles tongs "coccinelle", elles font fureur au chantier!

je l'ai gardé pour la fin celle-là... 
vous ne le saviez peut-être pas mais nous faisons de nouveau Chambres d'hôtes... sous le cata !
oh, ils ne nous dérangent pas trop nos clients,
ils ne boivent pas, mais fument un peu (et ça sent bon... !)
Heureusement que nous avons Ricardo et Karon qui eux bossent .....


mercredi 5 décembre 2018

Bientôt la fin du ponçage ?

Nous sommes toujours en phase de "ponçage/reprise d'enduit/ponçage/reprise d'enduit..." mais on sent comme un air de finitions de finitions, et donc ça sent bon ! La météo joue des siennes mais avec nos bâches et l'avancée des travaux, nous sommes de moins en moins dépendant d'elle : Une bonne chose !
Des copains partent voguer avec leur voilier "plus ou moins prêts", d'autres arrivent pour réarmer le leur... et nous nous regardons la valse des Traveler-lifts passer et repasser.
Mais les choses avancent, et c'est l'essentiel !

encore quelques patches à poncer, quelques manques à re-enduire puis à re-poncer...
mais ça commence à ressembler à quelque chose !

le petit dernier tout juste finit d'être peint,

sympa, non ?
à présent, il attend de recevoir le même traitement que nos coques,
faut dire aussi que notre chantier a servit au "chantier d'exposition"...

dimanche 2 décembre 2018

P.P.P.

Nous sommes entrés dans la phase PPP; non pas "Parapluie Par Précaution", mais "Ponçage, Poussières, Planquons-nous" !
Dès lors que l'enduit violine est sec, nos lascars emmitouflés dans leur combinaisons et masques spéciaux sont vite venus avec leurs disqueuses-ponceuses... Et là, l'univers de Mr Happy est devenu d'un coup brumeux, avec des nuages de poussières roses, effet contes de fées garanti sans avoir besoin de fumer de l'herbe locale.
Le mot d'ordre du jour a été clair : "Planquons-nous!" Hublots fermés, difficile de rester à l'intérieur par cette chaleur, mais heureusement, les quelques nuages présents font vite baisser la température à l'intérieur (28° au lieu de 34...)
Encore quelques jours calfeutrés et nous passerons peut-être à la prochaine phase....

French BBQ

Les anglo-saxons le pratiquent le jeudi soir, ben nous c'est le samedi soir !
Nous avons la chance d'avoir au chantier un coin repas abrité avec à dispo un grand BBQ en libre-service; du coup, on s'organise une bonne soirée avec les équipages francophones de différents bateaux et de différents chantiers, une petite vingtaine de personnes tout de même, de 15 mois à 83 ans, histoire de nous raconter nos vies de chantier, infos de navigation et anecdotes...
Quelques bières et verres de Punch à l'apéro, puis ensuite vins argentins, chiliens, afrique du sud pour agrémenter les saucisses, brochettes de poulet, morceaux d'agneau et de porc grillés...
Une soirée très sympa même si ce n'était pas Saturday Night Fever !


la Tablée,

les princesses,

les princes,

les cuistots,

les Fous du roi,

et notre Jeunot !

vendredi 30 novembre 2018

Bon ben voilà !


Les 2 coques sont re-stratifiées, et ré-enduites … dès demain nous entrons dans la phase « ponçage »… pour combien de jour ?

Sinon, nous ne sommes pas seuls à trouver le temps "long" au chantier ; un bateau attend que la grue pour démâter soit réparée (10 jours déjà )… un autre se débat avec les péripéties d’une peinture de coque, c’est à dire les averses, l’eau résiduelle dans les endroits cachés sur le pont qui est attirée comme un aimant par la peinture toute fraiche (cloques assurées !) voir même le plastique protecteur qui se détache et vient immanquablement se vautrer sur la belle peinture tout juste sortie du pistolet ! Un autre découvre un problème en sortie de drisses… 
Bref, la vie de chantier, c’est un peu comme quand on rentre dans un labyrinthe, le plus difficile est d'en sortir !

la Super équipe qui a bossé sur les coques une semaine entière (dimanche compris), 
une organisation du travail très locale : 
temps de pauses égales au temps travaillé, musique Rap/reggae 
agrémentée de douces senteurs de "tabac local"...


samedi 24 novembre 2018

c'est parti !

Après imprégnation de la coque d'une couche d'époxy, application du tissu de verre puis imprégnation du tissu et passage du rouleau bulleur pour bien appliquer le tissu de verre...
En action, Kamba "Cow" (casquette noire) et son équipe, chacun à son poste !!



drapage du tissu sur coque pré-résinée

pas toujours facile de travailler dans 3 dimensions






imprégnation du tissus à l'epoxy, puis rouleau bulleur (anti-bulles en fait)

puis enfin un enduit qui sera poncé afin d'avoir une finition parfaite !
et il y a 2 coques à faire ainsi...